COVID…. Mais l’urgence du moment se nomme le Kere dans le sud

31/05/2021

Depuis des années, la famine - appelée localement Kéré – sévit périodiquement dans le sud de Madagascar. 

La sécheresse, liée à la détérioration de l’environnement par le changement climatique, en est une des causes principales. 

La crise économique, engendrée par la propagation de la pandémie Covid-19, a empiré la situation.

Alertés, les membres de France Vozama se sont mobilisés pour financer une distribution de Koba aina - littéralement « Farine de vie » - fabriquée à base céréales, de vitamines, de fer et des protéines par une entreprise agroalimentaire malgache. 

Conseillée pour les programmes de renutrition, elle a été allouée aux populations les plus touchées, en particulier les villages d’Ampanihy, Androka de la commune d’Ejeda au sud du pays.

Les besoins définis après concertation avec les partenaires locaux,14 sacs de 50 kg - soit 700 kg de Koba aina - ont été acheminés de Fianarantsoa vers Tuléar, puis vers Ampanihy et Androka. 

Cette quantité, complétée par d’autres denrées (riz blanc, huile et légumineuses) a été estimée conforme aux besoins de 100 personnes durant 3 mois.

Débutée en mars, la distribution se poursuit se poursuit, en collaboration avec le partenaire local dans la région du sud : Alliances et Missions Médicales (AMM), et les Assomptionnistes d’Ejeda coordonnés par le Père Gilbert-Romain Botralahy.

 
Crédits @Vozama 2021