CYCLONE : réparer ensemble

13/04/2022

Plusieurs familles ont été touchées par le passage des cyclones ces derniers mois. Et tout autant les infrastructures publiques, et même des surfaces agricoles. Les villageois oeuvrent aux réparations avec l’appui de Vozama via son projet « cyclone »

Jeannette Razainjafy  (monitrice du poste Bevilona I) Notre maison a été touchée par le cyclone Batsirai. Après le passage de l’équipe d’évaluation de Vozama, mon cas a été signalé. Quelques jours après, une voiture est arrivée au village. Quelle surprise ! - j’ai reçu des matériaux de construction pour les travaux de réhabilitation. Ces 1250 briques et un sac de ciment, ajoutés à ceux que j’ai achetés, permettent de réparer un mur et de remettre de l’enduit. C’est un appui très important pour moi : les coûts des matériaux et du transport augmentent en permanence. Veuve, je n’avais de ressources pour réparer tout de suite. Or en cette période des pluies, il fallait réhabiliter au plus vite pour éviter que les dégâts ne s’aggravent.
Eliane Ramanantena Miandrisoa (monitrice d’une école au village de Bevilona)
Quand on a une vieille maison, on est toujours confronté à ce genre de destructions à chaque passage de cyclone. Celui de cette année a presque ravagé les vieilles maisons et les cultures. Chez moi, une partie des murs a cédé aux vents et à la forte pluie. J’ai été aidée par Vozama pour réparer : dotée de 500 briques et d’un sac de ciment, j’ai payé le maçon.

 

 
Crédits @Vozama 2021