francais allemand

Vozama : sauvons les enfants malgaches !

Actualité Générale - 15/07/2015

Départ des coopérants!

  • Patrick Schmeja

Le travail des coopérants auprès de Vozama s’achève après des mois et des années d’échanges, de formations et de professionnalisation au bénéfice des employés de Vozama. Chaque ayant une mission précise, nous les avons rencontré.

Comment trouvez-vous la collaboration avec les cadres et employés locaux ?
Dès le début j'ai apprécié la grande ouverture, la disponibilité et la volonté des cadres et de tous les employés d'apprendre quelque chose de nouveau, d'avancer dans leur travail et de se professionnaliser. Malgré cette bonne volonté - et comme c'est normal au début d'une mission - il a fallu d’abord essayer de se comprendre et trouver un langage commun. Je crois qu'on y a réussi assez rapidement et plutôt bien. 

Selon vous, les cadres ont-ils acquis une compétence suffisante pour une gestion autochtone ?
Cela se verra une fois qu'ils prendront vraiment toute la responsabilité de la gestion de Vozama. Je suis convaincu que les différentes formations, les prises de conscience  de ces dernières années et certaines embauches stratégiques, rendent une gestion autochtone possible. Il faudra juste accepter que la nouvelle gestion puisse être  différente sous certains aspects mais pas moins bonne pour autant. Tout ceci s’inscrit dans une collaboration active avec l'Europe et France Vozama en particulier, un des piliers du bon fonctionnement du projet. Car la solution se construit plus efficacement  main dans la main que par choix de l’une au détriment de l’autre.

Parlez-nous de la professionnalisation des employés avec un exemple concret.
L'embauche de Mme Taratra a été un des grands événements en matière de professionnalisation. Il démontre que trouver la bonne personne pour le bon poste – en termes de compétences  aussi bien qu'au niveau  personnel - est un aspect crucial de la pérennisation de Vozama. Ce recrutement nous a permis de gérer une grande partie de notre communication avec l'Europe à partir de Madagascar, de trouver de nouveaux partenaires - en particulier sur place - et de gérer ces partenariats de manière professionnelle et fiable.

Comment votre famille a-t-elle vécu votre mission à Madagascar ?
Quand nous sommes partis pour Madagascar, ce n'était pas seulement le niveau professionnel qui nous intéressait, nous voulions  faire une expérience spéciale en famille. Et c'est ce qu'on a trouvé: on a vécu 3 ans et demi d'amitiés profondes et spontanées, on a redécouvert la simplicité de la vie et la beauté de cette simplicité, on a pu admirer les paysages merveilleux de Madagascar et profiter de l'hospitalité incroyable des Malgaches. Toute la famille a bien apprécié ces années malgaches et le retour sera un grand changement pour tout le monde, en particulier les enfants qui reviennent dans un univers dont ils ne se souviennent presque plus.


Une fois de retour, pensez-vous rester contact avec Vozama? Comment ?
Qui a connu Madagascar en général et Vozama en particulier ne l'oubliera plus jamais. Le programme est tellement beau et utile que nous aimerions bien continuer à rester en contact avec Vozama et à nous engager pour les enfants malgaches et leurs villages. Vu qu'on habitera tout près de Mulhouse, je pense qu'on deviendra membres de France Vozama pour continuer à suivre l'actualité de Vozama 'en direct'.

Adoptez une école… et le village décolle ! Pour toute question contactez-nous au 09 67 35 35 65 / 06 66 03 38 57 ou contactez-nous par mail : contact@vozama.org
Mentions légales - @ Vozama 2015