francais allemand

Vozama : sauvons les enfants malgaches !

Actualité Générale - 12/05/2015

Le rôle d'une monitrice à Vozama

  • une monitrice en train d'enseigner
  • la monitrice d'Antsangy
  • la monitrice peut aussi être un homme.

Maîtresse d’école, la monitrice est aussi une animatrice aux multiples compétences. Maillon essentiel au développement de son village, elle est l’intermédiaire privilégié entre les parents, Vozama et les enfants.

Rôle-clé

C’est à cause de l’éloignement géographique des écoles primaires que les parents résidant dans les zones enclavées sont incités à créer un poste Vozama, en mettant à disposition une salle de classe et une monitrice. Choisie et jugée par eux capable d’apporter un changement au village, en enseignant aux enfants la lecture et l’écriture, cette dernière a également un rôle-clé d’animation de toute la communauté, au travers de multiples activités.

Actuellement, les 700 postes d’alphabétisation préscolaire comptent 527 monitrices (466 femmes et 61 hommes).

« Un enfant à l’école, un village qui décolle »

La monitrice s’adresse à des enfants de 5 à 8 ans et fonde sa pédagogie sur un manuel élaboré à Madagascar pour les besoins de Vozama, spécifiquement orienté vers l’apprentissage de l’écriture, de la lecture et du calcul.

La monitrice ayant souvent elle-même un niveau scolaire modeste, la qualité de son enseignement est enrichie grâce à une formation pédagogique régulière.

La monitrice fait aussi office de « parent en second» pour les élèves. Elle leur apprend la propreté, en leur expliquant la nécessité d’une bonne hygiène corporelle : lavage des mains, brossage des dents, port de vêtements propres. Un geste qui semble aller de soi en Occident… mais c’est loin d’être le cas dans les zones rurales.

Par ailleurs, intermédiaire entre les élèves et Vozama, elle s’assure de la régularisation des actes de naissance, documents qui ouvrent droit aux enfants devenus majeurs à la citoyenneté pleine et entière. Enfin, elle a une fonction essentielle d’alerte pour signaler à Vozama les pathologies graves qu’elle a pu pressentir ou déceler chez les enfants.

Une passerelle entre Vozama et le poste

Les monitrices bénéficient de 72 heures de formation par an, en sessions pédagogiques mensuelles de 6h. A cet effet, elles se rendent dans l’un des 24 lieux de regroupement, selon leur secteur d’affectation. Chaque année scolaire, 288 sessions mensuelles sont organisées, soit 1 728 heures de formation.

Elles répercutent ensuite les formations dans les postes d’alphabétisation où elles s’activent 12h par semaine.

Un symbole d’émancipation féminine

Actives et indépendantes financièrement, les monitrices représentent l’émancipation de la femme dans les zones rurales. Grâce à Vozama, elles sont devenues des personnes de référence dans leur village, parce que dotées de connaissances et de la capacité de les transmettre, et porteuses de savoir-faire et de savoir-être.

Enseignantes, elles apprennent, elles aussi, en permanence. C’est d’abord grâce à elles, à leur engagement, que réussit notre pari : Un enfant à l’école, un village qui décolle.

 

Adoptez une école… et le village décolle ! Pour toute question contactez-nous au 09 67 35 35 65 / 06 66 03 38 57 ou contactez-nous par mail : contact@vozama.org
Mentions légales - @ Vozama 2015