francais allemand

Vozama : sauvons les enfants malgaches !

Actualité Générale - 21/02/2015

Parrainer, c'est....

  • La marraine d'Ilakana

Je suis très contente que le hasard m'ait fait naitre dans un pays dit "développé ", démocratique, où règne un ordre relatif, et où la paix, la justice, la santé et l'éducation etc.., tout ce qui a pour but de permettre à l'individu de s'épanouir et de se réaliser, est, en principe, au centre des préoccupations de ses dirigeants.

J’ai, en même temps toujours vécu,  comme une injustice, que le fait de naitre à un endroit de la planète ou à un autre ne nous donnait pas  à tous, cette même chance.

Je me sens citoyenne du monde, concernée par tout ce qui affecte et met en péril ce petit caillou et il ne m'est pas possible de limiter ma conscience aux seuls problèmes de la France, ou de l’Europe, ni m'abriter derrière ses frontières sans me soucier de ce qu'il advient de mes voisins. 

J'ai fait le choix de mon métier (infirmière) il y a plus de 40 ans pour favoriser une approche humanitaire qui finalement m'a parue de plus en plus contestable...car trop souvent vaine ou dérisoire même si on ne peut pas en nier le bienfait , et j'adhère totalement à ce que dit Pierre Rabhi dans son livre " Manifeste pour la terre et l'humanisme": "...C'est parce que nous n'avons pas organisé le monde sous l'inspiration d'un véritable humanisme que nous avons recours à l'humanitaire comme palliatif à cette grande défaillance. "

Le parrainage est donc  pour moi,  un moyen, si petit soit il, de réparer cette défaillance à mon petit niveau.

Le parrainage n'a de sens que associé à son objet et parrainer une école , c'est élargir considérablement  le champ d'une petite action qui, isolée, ou ramenée à un simple don d'argent ,  aurait peu de retentissement , alors que permettre à des enfants d'apprendre à lire et à écrire , c'est donner des outils de construction de soi,  de défense de ses valeurs, de ses droits, de ses besoins , de sa dignité et d'amélioration d'une condition humaine qui prime sur l'amélioration de la condition matérielle ( même si elle n'est pas négligeable ) et ce , d'une manière reproductible et pérenne.

Parrainer, c'est aussi faire confiance et soutenir un groupe de personnes qui a déjà réfléchi et agi et sans qui rien ne serait réalisable.

Parrainer, c'est continuer à se mobiliser, et à suivre évolution de l'entreprise.

Parrainer, c'est imaginer pouvoir un jour, se joindre à ce groupe, pour des actions  encore plus concrètes à distance ou sur place.

Voilà pourquoi j'ai choisi de devenir " Marraine "

Sachez aussi que je ne le serai pas devenue sans ce véritable coup de coeur que j'ai ressenti pour Vozama, sur cette terre malgache qui m'attire, aprés consultation de son site internet où tout est parfaitement transparent , clair et limpide , bien présenté , motivant, facile d'accés.

J’ai tout de suite repéré les extensions possibles en matière de préservation de l’environnement, de l'habitat et des ressources pour la qualité de vie dans les villages et  leur permettre d'exister sainement, dignement et durablement, et qui font partie des combats à mener pour préserver notre planète tellement mise à mal par la folie du superflu et du  "toujours plus ".

 

Hélène Giraud, marraine d’Ilakana

 

 

Adoptez une école… et le village décolle ! Pour toute question contactez-nous au 09 67 35 35 65 / 06 66 03 38 57 ou contactez-nous par mail : contact@vozama.org
Mentions légales - @ Vozama 2015