francais allemand

Vozama : sauvons les enfants malgaches !

Mieux connaître Madagascar ? C’est ici

GEOGRAPHIE

Situé dans l’Océan Indien, Madagascar est la quatrième plus grande île du monde après le Groenland, la Nouvelle- Guinée, et Bornéo. Distante de 400 km de l’Afrique, l’île se divise en 5 régions géographiques : la côte Est, le massif Tsaratanana au Nord, les hauts plateaux du Centre, la côte Ouest, et le sud-ouest. Avec une superficie totale de 587040 km², soit la surface de la France et du Benelux réunis, Madagascar est souvent surnommée «l’île rouge ».

HISTOIRE DE MADAGASCAR

Le peuplement de l'île

Les théories sur l'origine du peuplement de Madagascar sont nombreuses. L'hypothèse la plus certaine identifie les ancêtres des Malgaches venus d'Asie, d'Afrique et du Moyen-Orient, au début de notre ère. Quant aux européens, le premier à débarquer par hasard à Madagascar est un portugais du nom de Diego Diaz aux alentours de 1500.

L'unification de Madagascar

Sous l'impulsion d'un Roi Merina, Andrianampoinimerina au XVIIIè siècle que Madagascar devient un pays unifié. Radama 1er poursuit l’œuvre de son père, avec l’aide de l'Angleterre qui lui apporte une coopération militaire, culturelle et religieuse. En 1825, la langue malgache devient une langue écrite. En 1827, l'alphabétisation du peuple malgache commence, le commerce international est florissant et le protestantisme s’étend. Après sa mort, en 1828, Ranavalona I, épouse de Radama I lui succède. Très nationaliste, elle rompt les relations avec l’Angleterre, expulse les missionnaires et exécute les chrétiens. A la fin de son règne en 1861, elle laisse un Etat ravagé par la peur. Radama II s’efforce de restaurer le pays en reprenant la politique de Radama I, mais il fut assassiné en 1863.Le pouvoir passe alors aux mains du premier ministre Rainilaiarivony qui développa l’éducation et le protestantisme. A l’époque, Madagascar était l’un des pays les plus scolarisés au monde avec plus de 200.000 élèves.

La colonisation par la France

A partir de la seconde moitié du XIXè siècle, la France et l'Angleterre manifestent de plus en plus d'intérêt colonialiste envers Madagascar et, en 1883, la première guerre franco-malgache éclate. En 1885 un traité de paix est signé, impliquant une certaine domination de la France sur l’île.

En 1894, une seconde guerre franco-malgache éclate, et se solde par un nouvel échec de l'armée malgache et la signature du traité de protectorat en 1895.

Après quelques nouvelles tentatives de rébellion, Madagascar devient officiellement colonie française en 1896. L'Angleterre n'oppose aucune résistance car la France lui laisse le champ libre pour prendre possession de Zanzibar. De mouvements contestataires en rébellions, dont la plus sanglante débute le 29 mars 1947 et se solde par la mort de cent mille Malgaches. La colonisation de  Madagascar prend fin le 26 juin 1960, suite au discours du Général de Gaulle à Antananarivo.

L’indépendance et la situation politique

Le drapeau Malgache a été adopté officiellement le 21 octobre 1958 : Le rouge symbolise la souveraineté, et la force de l'État malgache, le blanc renvoie à la loyauté du peuple et le vert est synonyme d'espérance.

Madagascar accède officiellement à l'indépendance le 14 octobre 1960. Dès lors, la vie politique est très animée et Philibert Tsiranana est élu premier Président de la Première République Malgache en 1960 et réélu en 1965.

Mais la situation du pays ne va pas en s'améliorant et les mouvements contestataires, grèves, manifestations, révoltes, prennent de l'ampleur, notamment à cause de la présence Française encore trop forte, jusqu'au référendum du 8 octobre 1972 qui voit la naissance de la Deuxième République. Madagascar crée alors sa propre Banque Centrale, sa monnaie et se retire de la zone franc. Les dernières troupes françaises quittent définitivement le pays. Mais les résultats économiques sont décevants et les mouvements contestataires reprennent jusqu'à l'accession au pouvoir de Didier Ratsiraka en juillet 1976. Il instaure alors une république de style socialiste, autoritaire, fortement centralisée, basé sur une économie nationalisée. Il restera au pouvoir jusqu'en 1992, suite à une nouvelle période de contestation et la création de la Troisième République.

Mais Madagascar n'est pas pour autant sorti d'affaire. La population se lasse des débats politiques sans fin, des routes défoncées, de la hausse des prix, de l'absence de protection sociale et de la corruption. C'est alors que Didier Ratsiraka revient en créant en 1997 la République humaniste écologique. En 2001, les indicateurs économiques sont au beau fixe, avec une croissance du PIB, la confiance des bailleurs de fonds, le développement touristique en hausse. Mais les indices économiques sont bien différents de la réalité et la vie au quotidien.

En 2002, suite à une grave crise politique qui a plongé Madagascar dans une énorme récession économique, c'est Marc Ravalomanana qui est devenu Président de la République et a été réélu en 2007. En 2009, Andry Rajoelina  prend le pouvoir en faisant un coup d'État. Une fois arrivé au pouvoir, le président de la haute autorité de la transition âgé seulement de 34 ans a amendé la constitution dans 2 sens : 1) recul de l'âge pour être candidat à la présidence de la république de 40 à 35 ans ; 2) le transfert du pouvoir à une direction collégiale composé par le Premier ministre, le président du Sénat et le président de l'Assemblée nationale en cas de vacance de la présidence de la République.

Après plusieurs années de crise économiques et politiques, l’élection présidentielle a enfin eu lieu et Hery Rajaonarimampianina est devenu le Président de la République le 17 janvier 2014.

Hery Rajaonarimampianina, Président de la République actuel

SITUATION  DEMOGRAPHIQUE ET ECONOMIQUEHery Rajaonarimampianina, Président de la République actuel

En 2011, la population de Madagascar est estimée à 20 696 070.

(Pour plus de détails : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_Madagascar)

En 2010, Madagascar est devenu l’un des pays les plus pauvres du monde, avec presque 82,4 % de sa population survivant avec moins de 1,25 dollar par jour et 92,8 % avec moins de 2 dollars par jour. Dans ces circonstances, il n’atteindra pas les objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies à l’échéance de 2015.

Madagascar est aussi très vulnérable aux catastrophes naturelles (cyclones, épisodes de sécheresse et inondations notamment). On estime qu’un quart de la population, soit cinq millions de personnes, vit actuellement dans des zones fortement exposées aux catastrophes naturelles.

Monnaie malgache : Ariary

1 Euro =  3000 à 3200 Ariary

VISITER MADAGASCAR

La faune et la flore de Madagascar sont d'une richesse inouïe.

Madagascar véritable sanctuaire de la nature regorge de faune et flore qui passionnent les naturalistes. Pays des orchidées, des baobabs, des caméléons et des fameux lémuriens.

Une faune et flore exceptionnelle à découvrir !

Pour plus d’informations :  http://www.madagascar-tourisme.com/fr/informations-pratiques

Vozama intervient dans les établissement scolaires alsaciens. Pour plus de renseignements : contact@vozama.org

A titre d'exmple :

Powerpoint de présentation - Niveau lycée

Powerpoint de présentation - Niveau primaire

 

 

 

 

 

Adoptez une école… et le village décolle ! Pour toute question contactez-nous au 09 67 35 35 65 / 06 66 03 38 57 ou contactez-nous par mail : contact@vozama.org
Mentions légales - @ Vozama 2015